05/05/2010

Nouvelles du front...

Depus vendredi, tout est calme... Plus de démolisseurs "suspects", plus de paramilitaires hollandais, plus rien qui puisse troubler la quiétude des lieux...

Plus rien sauf que le réduit est ravagé et que nous nous posons de sérieuses questions quant aux motivations d'IMMO CHARTREUSE...

En effet, comment une société qui veut s'engager dans un projet aussi important peut-elle s'abaisser à agir de la sorte?

A-t'elle tellement besoin d'argent qu'elle doive se livrer à des actes aussi cupides qu'illégaux tels que la récupération de briques et de pavés pour lui permettre de dégager des bénéfices tellement ridicules par rapport aux sommes à investir?

Il y a là des questions que nous ne nous priverons pas de poser aux autorités ainsi qu'aux promoteurs lors de la prochaine réunion de concertation qui aura lieu au mois de juin.

Dans les prochains jours, nous vous présenterons un état des dégâts dont sont responsables les mandataires d'IMMO CHARTREUSE ainsi qu'une copie du courrier que nous enverrons au Service de l'Urbanisme suite à la réunion du 27 avril dernier...

Pierre MICHAUX

28/04/2010

Il se passe toujours quelque-chose à la Chartreuse...

Il se passe toujours quelque-chose à la Chartreuse.

Samedi dernier, en nous rendant sur les lieux, quelle ne fût pas notre surprise de constater que plusieurs dizaines de voitures étaient garées dans la conciergerie...

20100424 Voitures paramilitaires conciergerie_0001

Quelle ne fût pas notre surprise de nous faire invectiver d'abord en néerlandais, puis en anglais, par deux quidams habillés en militaires quasi plus vrais que nature...

Nous leur avons rapidement expliqué que c'étaient eux qui n'avaient rien à faire là, car la conciergerie est un terrain appartenant à la Ville de LIEGE.

Il faut savoir que ces gens sont - et nous le déplorons - autorisés par l'un des propriétaires, à savoir la société IMMO CHARTREUSE, à pratiquer des activités de type "jeux de guerre" avec des armes qui sont parfois plus vraies que nature.

Nous continuons à nous demander si c'est en autorisant de telles activités qu'IMMO CHARTREUSE pense se donner une bonne image auprès des riverains, mais soit.

En voulant aller trouver le "chef" de cette curieuse bande, nous nous sommes retrouvés nez à nez avec un "participant" habillé en uniforme de police plus vrai que nature... Comprenez par là le gillet pare-balles avec le mot POLICE indiqué sur la poitrine et dans le dos, le pantalon de combat, les Rangers, le ceinturon, l'arme (factice, j'espère, mais plus vraie que nature) les menottes, la matraque, etc...

Ne nous laissant pas impressionner par si peu, nous avons expliqué fermement au "chef" que la conciergerie était une propriété de la Ville de LIEGE et qu'ils n'avaient rien à y fiche. Nous leur avons rappelé qu'ils étaient - hélas - autorisés à "jouer" sur les terres d'IMMO CHARTREUSE, mais ni sur celles de MATEXI, ni sur celles de la Vliie de LIEGE.

A la réunion tenue ce mardi 27/04 (un prochain post traitera de ce sujet), nous avons demandé au représentant d'IMMO CHARTREUSE quand allaient cesser ces activités douteuses, mais nous n'avons toujours pas de réponse...

Il est tout-à-fait vrai qu'une équipe de "gentils" jouent au paintball dans un autre coin de la Chartreuse, avec des "armes" qui ne ressemblent pas à des vraies, que leur dégaine n'a rien de menaçant et que nous n'avons pas de problèmes avec eux, mais l'amalgame est fait dans l'esprit des riverains dont certains, et c'est un comble, croient que nous avons autorisé (mais de quel droit) l'équipe "hollandaise" à venir à la Chartreuse.

Dans nos pérégrinations, nous avons pu constater que des travaux continuaient, alors qu'aucun permis de bâtir n'avait été délivré et nous en avons informé le directeur du Service de l'Urbanisme, avec qui nous avons pris rendez-vous sur place pour constater les nouvelles violations par IMMO CHARTREUSE de l'interdiction de dtoucher à quoi que ce soit.

Nous vous tiendrons bien-sûr au courant.

 Pierre MICHAUX