05/05/2010

Nouvelles du front...

Depus vendredi, tout est calme... Plus de démolisseurs "suspects", plus de paramilitaires hollandais, plus rien qui puisse troubler la quiétude des lieux...

Plus rien sauf que le réduit est ravagé et que nous nous posons de sérieuses questions quant aux motivations d'IMMO CHARTREUSE...

En effet, comment une société qui veut s'engager dans un projet aussi important peut-elle s'abaisser à agir de la sorte?

A-t'elle tellement besoin d'argent qu'elle doive se livrer à des actes aussi cupides qu'illégaux tels que la récupération de briques et de pavés pour lui permettre de dégager des bénéfices tellement ridicules par rapport aux sommes à investir?

Il y a là des questions que nous ne nous priverons pas de poser aux autorités ainsi qu'aux promoteurs lors de la prochaine réunion de concertation qui aura lieu au mois de juin.

Dans les prochains jours, nous vous présenterons un état des dégâts dont sont responsables les mandataires d'IMMO CHARTREUSE ainsi qu'une copie du courrier que nous enverrons au Service de l'Urbanisme suite à la réunion du 27 avril dernier...

Pierre MICHAUX